Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 10 mars 2015 à 22:35

Egalité salariale: pourquoi ça coince?

  • Egalité salariale: pourquoi ça coince ? [1:01:56 min.]
  • Infrarouge version courte [05:06 min.]
  • Egalité salariale certifiée en ville de Fribourg [01:25 min.]
  • Témoignage d'une personne qui a déposé plainte pour discrimination salariale [03:32 min.]

Le saviez-vous? En Suisse, une femme gagne en moyenne environ 20% de moins qu'un homme! Et ce ne sont pas les féministes qui l'affirment, mais l'Office fédéral de la statistique. Pourtant le principe de l'égalité salariale entre femmes et hommes est inscrit dans notre Constitution depuis 1981. Alors comment expliquer ces écarts salariaux? Sont-ils dus aux comportements discriminatoires des employeurs? Les femmes osent-elles moins négocier leur salaire? Faut-il obliger les entreprises à respecter l'égalité, comme le propose le Conseil fédéral? Infrarouge ouvre le débat ce mardi.

Si vous voulez venir assister à l'émission, réservez votre place en appelant le 079 681 70 59 ou envoyez un mail à marie.weber@rts.ch.

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Muriel Chenaux Mesnier, membre de la direction du secteur tertiaire d'Unia

Stéphanie Ruegsegger, membre de la direction, Fédération des entreprises romandes

Monique Ryser, présidente des Business Professional Women (BPW)

Michel Barde, ancien vice-président de l'Organisation internationale des employeurs (OIE)

Eléonore Lépinard, professeur associée en études genre, Université de Lausanne

Caroline Miller, fondatrice de Head to Head, cabinet de recrutement de cadres dirigeants

Roman Graf, expert salaires et conditions de travail Ainsi que le témoignage d'une personne qui a déposé plainte pour discrimination salariale

J'ai la barbe et je porte une robe..! Geneva, 226 messages Le 3 avril 2015 à 21:24

Pourquoi les femmes s'aperçoivent seulement maintenant du moins depuis 68 qu'elles sont des sous hommes. Ce quelles veulent c'est la féminisation des hommes. C'est sûr dans 20 ans nous les hommes nous porterons tous des robes.

Dans quelques années... AB, 4949 messages Le 10 mars 2015 à 8:43

Si les femmes se plaignent aujourd'hui d'inégalités salariales (qui restent à démontrer), qu'en sera-t-il demain, pour les femmes, lorsque l'Europe aura basculé dans l'islamisme radical?

Etonnament, les femmes ne s'inquiètent guère de cette menace. Amnesty international prétendant même que l'interdiction du voile est contraire aux droits humains (voir image de mon pseudo)....

Là est la vraie menace, mais cela ne semble pas perturber nos féministes, qui préfèrent encore défendre le voile, sous prétexte de respect des cultures...

anonymous icon L'adhésion, c'est encore loin? Justin Meaux, 4474 messages Le 16 mars 2015 à 11:02

La Suisse a mis
- 60 ans pour entrer à l'ONU.
- 50 ans pour le FMI
- 40 ans pour l'UE ? On serait prêts en 2032. (1992+40)
Diable. ça prend une vitesse folle ces décisions.

anonymous icon UN PAVE DANS LA MARE ombredeshin, 1081 messages Le 7 mars 2015 à 18:30

Travail égal, salaire égal, tout un programme!

Ma conception du statut de l'homme et de la femme est qu'ils ont une valeur égale, mais qu'ils sont différents et complémentaires, pour agir dans la Création!

Donc, il n'y a, n'y aura et n'y a jamais eu d'égalité dans le sens où on veut nous la présenter aujourd'hui.

Dans la Création et à tous les niveaux on trouve le positif et le négatif, des créatures masculines et des créatures féminines. Elles agissent ensemble pour le bon fonctionnement du monde dans lequel elles vivent! Par exemple, pas d’électricité, sans positif et négatif !

Le masculin actif, possédant une force physique bien supérieure, un intellect plus cartésien, agit dans le monde extérieur. Déjà au début, les hommes chassaient et protégeaient leur tribu, leurs familles.

Le féminin, passif (dans un sens non péjoratif, bien entendu) s'occupe de l'intendance, et au début, les femmes élevaient déjà les enfants, entretenaient le feu et restaient près de la localisation de la tribu, s'occupant de la cueillette de fruits et autres plantes comestibles.

De nos jours tout a été faussé par le système mis en place par ceux qui veulent instaurer un "nouvel ordre mondial".

Ainsi ont-ils dérangé un ordre séculaire pour mettre les femmes au travail, engendrant ainsi pour eux quatre avantages:

1. on détruit la structure familiale, ce qui a des conséquences aussi sur la stabilité de la nation (ce qu'il faut abolir en premier lieu c'est la nation, Edmond de Rotschild, 1971)
2. en mettant les femmes au travail, elles ne peuvent plus s'occuper elles-mêmes de leurs enfants, l'état peut donc les prendre en charge de plus en plus jeunes et les formater
3. en mettant les femmes au travail on augmente la consommation, donc les profits de ceux qui sont déjà très riches!
4. en mettant les femmes au travail on augmente la perception des impôts et autres taxes!

Donc pour en revenir à mon pavé dans la mare: la femme est prévue, dans cette création POUR TENIR LE FOYER de la famille, tâche de la PLUS HAUTE IMPORTANCE.

Foyer, que ce mot n'évoque-t-il pas! La femme éduque les enfants, avenir de la nation, avenir de nous tous!
L'homme travaille dans le monde extérieur et doit ramener assez de moyens financiers afin que la famille puisse vivre correctement. Se sentir bien chez soi, être bien reçu après une journée de travail, partager ensemble, voilà des notions qui ont quasiment disparu aujourd'hui!

Et pourtant, c'est pour cela que les gens vont si mal, qu'il y a autant de suicides, de dépressions, de burn-out.

Qui plus est, la femme qui travaille à l'extérieur fait double boulot, puisque à la maison, elle doit encore s'occuper des tâches ménagères, les hommes aidant certainement, mais comme on le dit si bien, ils AIDENT. Moi je n'ai jamais vu une femme qui aidait son mari au ménage. Et ils ne font pas tout, de loin. Les femmes sont donc épuisées et n'ont pas de temps pour une vie personnelle, voire le plus important, pour une vie spirituelle!

LA SOLUTION A TOUT CELA est un retour drastique en arrière: les hommes doivent gagner assez d'argent pour entretenir leur famille, les femmes doivent pouvoir s'occuper complètement de leurs véritables tâches.

Si on en revenait à cela (bien sûr je sais que c'est une utopie) alors, on pourrait avoir plus d'enfants et repeupler nous-mêmes notre nation, au lieu d'importer des allogènes de tous bords!

Voilà le véritable problème!

Personnellement, j'ai marché à fond dans la combine! J'ai fait une carrière, et une fois dedans, je n'ai plus eu le temps ni la possibilité d'avoir des enfants. Enfin, la possibilité je l'aurais eue, mais pour cela il fallait abandonner la carrière. Et lorsqu'on a sacrifié des années à bâtir quelque chose, on ne veut plus le lâcher ensuite, lorsque notre travail commence à porter ses fruits.

Cela a-t-il amené le bonheur? Oui et non! Une certaine fierté, surtout lorsqu’on a quelque chose à prouver à ses parents, un confort matériel certain, mais est-ce là le bonheur ?
Moi le bonheur je l’ai trouvé après, lorsque je n’ai plus eu d’activité professionnelle !

Je ne regrette pas de ne pas avoir eu d’enfants, car cela ne sert à rien de regretter, après, et je pourrai mourir tranquille, sans me faire du souci pour ceux qui resteraient derrière moi. C'était une expérience de vie. Mais je me suis aussi privée de tout ce qu’on peut apprendre sur soi-même en élevant des enfants !

C'était certainement faux!

A MEDITER!

Le problème c'est la misogynie banalisée. Betty Eugli, 567 messages Le 7 mars 2015 à 0:16

Les jeunes femmes, ont besoin de modèles de femmes fortes des femmes pionnières, pour se construire une personnalité forte à leur tour, et pouvoir assurer dans le cadre d'un job à haute valeur ajoutée.

Pour le moment, les femmes, sont toujours victimes de dumping salarial car elles sont perçues comme des fillettes éternelles, incapables de se défendre elles-mêmes dans un monde impitoyable qui arrangent bien les hommes.

A l'école, déjà, on va dire aux jeunes étudiantes : "tu sais le monde des affaires, c'est vraiment un monde cruel, tu es sûr de vouloir étudier l'économie et le droit international et si tu visais plutôt un métier moins complexe par exemple : fleuriste ? Et si tu te contentais de rester à la maison pour t'occuper des enfants, du ménage etc...? "

Les femmes sont disqualifiés socialement et professionnellement juste parce qu'elles n'ont pas beaucoup de force physique et qu'elles ne parlent pas avec une voix virile, grave et rassurante.

Dans notre système ultra-mysogine, les femmes n'ont pas le droit d'avoir des rôles à hautes responsabilités, elles n'ont pas le droit d'être des pionnières. On les éduquent pour qu'elles suivent les instructions du système patriarcal (pseudo-religieux) pour qu'elles restent dans l'ombre des hommes.

D'ailleurs, la plupart des grands scientifiques ou philosophes dans notre monde sont des hommes. Et on se plait à dire à notre époque "

derrière chaque grand homme se cache une femme"

alors que cette phrase souligne combien il est interdit à une femme de faire de l'ombre à un homme.

Les personnalités des femmes ne peuvent se construire et arriver à maturité, si elles n'ont pas bénéficié dans leur enfance durant leur développement psychique, des encouragements, de leurs parents, tout en côtoyant, un modèle vivant d'une femme forte qui les guident et qui les conduisent vers la réussite scolaire et professionnelle.

Aussi, notre société construit volontairement des hommes forts à haut potentiel de réussite professionnelle et à contrario, des femmes à la personnalité faible pour ne pas dire malade avec aux moins un trouble psychique handicapant sur le plan social et professionnel : ou un trouble névrotique ou un trouble borderline ou un trouble psychotique.

D'ailleurs, les victimes de burn-out ou de dépression liée à une période de deuil ou de chômage, n'est-ce pas d'abord des femmes ?

Pourquoi, les femmes craquent psychiquement et pas les hommes quand on les exposent à des pressions relativement similaires au travail ?

N'est-ce pas parce que leur horloge biologique pour faire des enfants n'est étrangement jamais synchronisée avec le monde du travail ?

N'est-ce pas aussi parce que la culture de beaucoup d'entreprise, est de ne surtout pas laisser les femmes venir au travail avec leur bébé ?

Moi, demain j'impose mon enfant à mon patron, je vais, "avec mon bébé sur le dos" aux travail pour ne pas le laisser seul (devant la télévision), avec une nounou dans laquelle je n'ai que moyennement confiance.

Oui, aux crèches dans les entreprises car elles maintiennent le lien mère-enfant ! Ne laissons pas les enfants sous cloches !

De plus, ce qui a trait aux affaires aux gros sous, au business, ce ne doit pas rester la chasse gardée des mâles !

anonymous icon Choc et message de soutien Saza, 1 message Le 15 mars 2015 à 13:06

Avec du retard, j'ai écouté l'émission et j'ai été choquée par certains propos. Ils m'ont rappelé les séances au tribunal en lien avec le procès que j'ai suivi de près sur la LEG et qui vient de s'achever. J'adresse mon soutien à la dame qui témoigne anonymement : courage et persévérance + 1 assurance juridique. Elle évoque des insultes et le fait d’être bafouée dans ses droits : c'est bien là la réalité d'une personne qui se bat pour l'égalité. Sans parler de la solitude car la société ne soutien pas ces démarches qui, en plus, menacent l'employabilité future.

Aujourd'hui c'est vendredi 13, Mesdames gardez l'espoir SuisseRomand, 2199 messages Le 13 mars 2015 à 14:20


Aujourd'hui, nous sommes le vendredi 13, Mesdames gardez l'espoir ...
.

Derrière la misogynie banalisée, une violence sans limite Betty Eugli, 567 messages Le 10 mars 2015 à 0:14

Visez le texte sur le recours à la violence économique des hommes sur les femmes :

http://www.lfcc.on.ca/PAEMR_page7.pdf

http://www.lfcc.on.ca/PAEMR_6.html

Manipulations de langage et domination Aurora, 675 messages Le 7 mars 2015 à 23:16

Votre accroche/questionnement énonce ceci:

En Suisse, une femme gagne en moyenne environ 20% de moins qu'un homme! Et ce ne sont pas les féministes qui l'affirment, mais l'Office fédéral de la statistique. Pourtant le principe de l'égalité salariale entre femmes et hommes est inscrit dans notre Constitution depuis 1981. Alors comment expliquer ces écarts salariaux?

Mais cher Infrarouge, le système économique, que se soit d'un point de vue historique ou juste actuel (actualité) ne repose que sur le fait que les femmes et d'autres personnes donnent littéralement d'elles-mêmes à la société (don, bénévolat, activités non rémunérées, etc.)

En référence au sujet de votre émission, je tiens à rappeler la malheureuse manipulation de langage économico-politico-sociale qui associe depuis des lustres les femmes, le don et la vie (les femmes donnent la vie). Un sous-entendu lourd e conséquences puisque donc, "par nature", nous serions plus encline à donner...naturellement.

Cette manipulation est une injonction sournoise et fait qu'encore aujourd'hui davantage de femmes - mais aussi d'hommes, j'insiste - tendent à avoir des scrupules lorsqu'il s'agit de négocier leur salaire.

Je pousserai jusqu'à prétendre que nous sommes en présence d'une forme de culpabilisation sournoise à être rémunéré pour nos compétences, ces dernières étant trop souvent amalgamées avec des qualités attendues socialement des femmes.

Par exemple, un homme parlera davantage de compétences d'écoute et d'empathie vis-à-vis d'autrui, alors qu'une femme parlera de gentillesse. La gentillesse étant considérée comme une qualité attendue socialement pour une femme, celle-ci ne considérera pas opportun d'être récompensée en en faisant preuve.

Ainsi, alors que nous sommes souvent plus qualifiées - notion de qualification, de certification - nous ressentons un frein qui n'est autre qu'un effet de la domination masculine plus ou moins larvée. En ajoutant à cela la confusion des deux notions de compétence et de qualité, nous dressons une jolie piste expliquant pourquoi nous les femmes avons toujours autant de difficulté à négocier notre salaire, cela donc en fonction de nos compétences et non pas de nos qualités.

Le peu d’intérêt des femmes sur ce sujet: 18 titres d’interventions sur ce thème SuisseRomand, 2199 messages Le 11 mars 2015 à 23:59


Pourquoi les femmes ne se sont pas manifestées sur ce forum sur un sujet qui les concernent toutes … en tout cas Patrick Juvet, lui le soulevait déjà dans les années 60-70, mais est un homme … dans Mix les années bonheur.

«Patrick Juvet - OU SONT LES FEMMES - Live - Les années bonheur - Patrick Sébastien ».

Source: youtube.com
https://www.youtube.com/watch?v=iNp9Gx9IHoE
.

Egalité des salaires pour les hommes SuisseRomand, 2199 messages Le 7 mars 2015 à 23:13


Prenons le dossier à l’envers …:

1. Plus d’obligation du service militaire pour les hommes
2. La retraite à 64 ans pour les hommes
3. Des congés de l’employeur (congés payés) idem à ceux des femmes pour s’occuper avant et après la naissance d’un enfant du couple (marié ou concubin).
.

Égalité oui mais Christian Piguet, 2 messages Le 11 mars 2015 à 12:47

Qu'il y ait égalité entre les salaires entre les hommes et les femmes à travail égal je en suis pas contre mais que l'on commence à donner des salaires égaux entre les hommes lorsque leurs emplois sont identiques, qu'ils ont les mêmes devoirs et mêmes responsabilités, qu'ils aient les mêmes avantages et les mêmes droits.
Mais l'État est le premier pourvoyeur d'inégalité en soutenant et mêmes en promouvant la sous-traitance afin de faire des économies.
L'État a un discours sois disant social mais il fait exactement le contraire donc merci à l'État pour sa grande générosité en hypocrisie.

Nouvelle intervention dans le forum "Egalité salariale: pourquoi ça coince?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Egalité salariale : pourquoi ça coince?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.