Infrarouge

Forum des internautes

Débat du 5 février 2013 à 22:40

Spécial votation - Femmes au boulot, femmes aux fourneaux ?

  • Spécial votation : Femmes au boulot, femmes aux fourneaux ? [56:10 min.]
  • Politique familiale, version courte [04:56 min.]

Concilier travail et famille : un casse-tête vécu par de nombreuses familles en Suisse. A tel point que certaines femmes renoncent à travailler, d'autres à faire des enfants. Alors faut-il les aider en augmentant notamment le nombre de places en crèches ? Le 3 mars, vous devrez vous prononcer sur l'ajout dans la Constitution d'un amendement visant à améliorer les conditions de vie des parents souhaitant combiner travail et famille. Mais est-ce vraiment à l'Etat de jouer ce rôle ? Et en a-t-on les moyens ? Infrarouge ouvre le débat.

Une émission présentée par Elisabeth Logean

Si vous voulez venir assister à l'enregistrement de l'émission, réservez votre place en appelant le 079 681 70 59.

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Lucrezia Meier-Schatz, directrice de la fondation Pro Familia et conseillère nationale PDC,SG

Yves Nidegger, conseiller national UDC,GE

Sandrine Salerno, conseillère administrative, Ville de Genève, PS

Jean-Hugues Busslinger, membre de la direction du Centre patronal et responsable des dossiers politiques, Lausanne

Christian Van Singer, conseiller national les VERTS, VD

Johanna Gapany, vice-présidente des jeunes libéraux-radicaux

Villes-Campagnes, nouvelle barrière de roesti dharma, 2976 messages Le 3 mars 2013 à 15:59

Le modèle familial de la mère au foyer étant le choix des citoyens des cantons campagnards, ce vote permet à ces cantons d'imposer leur vision conservatrice de la Suisse aux cantons citadins, une revanche de leur part dans cette fracture qui divise ce pays dans de nombreux domaines. Des différences de plus ou moins 2000 voix à Zoug aux Grisons et en Appenzell ont fait pencher la balance pour la majorité des cantons. Les mères citadines apprécieront.
La fracture qui se dessine de plus en plus en Suisse n'est pas linguistique, mais culturelle et sociétale et je ne vois pas ce qui pourrait réparer cette fracture, peut-être une séparation ?

Tout travail mérite salaire Séverine Simon, 2 messages Le 5 février 2013 à 23:27

Bonjour,
Moi je pense que tout travail mérite salaire, je suis mère au foyer par choix et aussi pour des questions de coût de garde.
Je suis nounou a pleins temps pour mes propre enfants et pourtant je ne suis pas payer comme nounou est ce normal? Est ce normal que ce soit mon mari qui paie ma caisse maladie, est ce normal de pas pouvoir avoir une vie convenable? Je veux voir grandir mes enfants je ne les ai pas fait pour les faire élever par des étranger mais ça me rend triste de pas pouvoir les gâter comme je voudrai.

Bien qu'on parle de ce sujet! sean, 2963 messages Le 4 février 2013 à 10:03

Je ne pensait pas qu'on parlerait de ce sujet mis à l'ombre de l'initiative Minder.

Et qu'une chose à dire. Voter oui c'est être d'accord que l'Etat dise aux familles comment ils doivent éduquer leurs enfants!
Si vous voulez garder le peu de liberté d'éducation des enfants qui reste votez non!

anonymous icon Travailler - ce n'est pas un choix! Dalela, 23 messages Le 5 février 2013 à 20:35

Pour la plupart des mères, travailler ou non n'est pas un choix. Elles sont bien obligées de gagner leur vie, car un seul salaire (ou aucun, en cas de divorce) ne suffit plus. En outre, les pères sont de moins en moins à l'abri du chômage ou d'une maladie (et le refus des assurances de payer la perte de gain...); donc c'est bien sur le deuxième salaire de la mère que la famille doit s'appuyer! En cas de divorce, ce sont la mère et les enfants qui trinquent, si la mère a trop longtemps mis en parenthèses sa vie professionnelle et ne trouve plus de travail... Donc, il faut bien des structures d'accueil pour les bébés, enfants préscolaires et les écoliers - au lieu de punir ces familles avec des impôts élevés.

anonymous icon Des places en crèche d'accord, mais encore faut-il pouvoir les payer! anne-puce, 2 messages Le 6 février 2013 à 13:30

Je suis maman de 2 enfants en bas âge et je me permets de vous livrer mon expérience personnelle: Je viens tout juste de donner ma lettre de démission car il me coûte plus cher de travailler que de rester à la maison! Je trouve ça abérant! Moi qui suis quelqu'un d'actif et qui aimait mon job, je me trouve contrainte de l'abandonner! Voilà le calcul: frais de garde : 1200-1400.- - frais de transports: 350.- - frais de nourriture: 200.- - impôts 450.- (contre 100.- si je ne travaille pas)... mon salaire est inférieur de 500.- par rapport aux frais dûs uniquement à mon activité professionnelle... J'ai également fait toutes les démarches auprès des services sociaux afin de savoir si une partie des frais de garde pouvaient nous être payés mais nous n'avovns droit à rien donc je n'ai pas le choix malgré le fait que mes enfants aient une place chez une maman de jour réservée. Triste, non?

Intervention Gleicy Kelly Viret, 1 message Le 6 février 2013 à 9:36

Au brésil les maman au foyer touche quelque chose pour garder leurs enfants, et en Suisse pays riche n'applique pas encore!

anonymous icon Intervention Mama3, 1 message Le 5 février 2013 à 23:26

Le débat est intéressant pour toutes ces familles où le couple souhaite travailler. Mais pense-t-on simplement à aider les parents qui désirent donner tout leur temps à l'éducation des enfants, et qui sont forcées d'aller travailler pour une raison financière ? C'est aussi ça la politique familial. Permettre aux enfants d'être élevés dans la chaleur familiale et non entre les 4 murs d'une structure d'accueil . À quand une rente pour la mère ou le père au foyer?

Quand papa refuse de voir son enfant et de s'en occuper! Fabienne Frieden, 5 messages Le 4 février 2013 à 23:46

depuis 11 ans je dois fonctionner comme une famille "soloparentale".
Ma fille qui va avoir 11 ans n'a jamais pu voir son père qui lui refuse toute visite. Procédure en cours. Pourtant comment tout gérer, les week end et vacances seule quand la galère pour travailler est là? la part des frais du aux week end du père et des vacances avec l'enfant me tombent dessus depuis 11 ans bientôt! Je m'appauvris et lui a ouvert un cabinet médical et possède de l'immobilier. Moi je suis en train de chercher un travail mais difficile d'en trouver un quand la flexibilité est limitée. Si tout était facile, je le saurais depuis longtemps. Si jamais je recherche un job sur Lausanne.. merci !

anonymous icon Un projet fort coûteux NON, 1 message Le 5 février 2013 à 15:37

Une place en crèche pour les enfants entre 0 et 4 ans coûtent environ 30'000.- francs par année, alors que les frais de garde extrascolaire pour les enfants entre 5 et 15ans se montent à 12'000.- par année. Ainsi, s'il faut une place de crèche pour 30% des enfants et qu'il faut veiller à leur garde après l'école, il faut compter sur une facture totale de plus de 8 milliards de francs par an ! Or personne ne mentionne cet important coût qui devra être supporté par tous les contribuables (y compris ceux qui n’ont pas d’enfant). En acceptant ce projet, on s’assure des hausses d’impôts ou l’introduction de nouvelles taxes.
Laissons aux communes et aux cantons le soin de régler cette question avec le budget dont ils disposent et disons NON à l’arrêté fédéral sur la politique familiale le 3 mars prochain !

Après cette émission, je voterai NON Capricio, 1773 messages Le 5 février 2013 à 23:43

Je crois en effet que cela entraînerait une nouvelle bureaucratie coûteuse à Berne et ne servant pas les intérêts des parents. Au niveau communal et cantonal il faut prendre le problème de la garde des enfants au sérieux, mais ce n'est une question qui doit être centralisée.

anonymous icon Pas de politique familiale en Suisse Dalela, 23 messages Le 5 février 2013 à 22:55

Pourquoi n'existe-t-il pas une vraie politique familiale en Suisse, tandis qu'ellle est une réalité depuis des dixaines d'années dans les autres pays d'Europe? Parce que les autres pays avaient besoin d'enfants après la Seconde Guerre Mondiale et en, sur le niveau politique, tout fait pour favoriser la naissance d'enfants dans leur pays! La Suisse, épargnée par cette guerre, n'en avait pas besoin et n'a pas compris qu'à un moment donnée, une bonne politique familiale avec de bons fondements constitutionnels aurait été nécessaire....

avatar de Courage dit-il Se souvenir que nous allons vers l'extinction Courage dit-il, 7117 messages Le 5 février 2013 à 11:26

Il est toujours facile de critiquer les efforts de l'Etat pour améliorer le sort des familles; il faut cependant toujours et encore rappeler qu'avec environ 15 enfants pour 10 femmes, nos effectifs sont divisés par 2 toutes les deux générations. L'immigration masque le désastre ...

C'est l'échec de nos moeurs, l'échec de notre Société (trop?) évoluée, l'échec de notre système biologique de reproduction.
Le plus tôt possible, il faudra faire une réforme en profondeur, très probablement mettre fin au régime de propriété privée sans limites, donner à chacun sa place, mettre à l'aise les jeunes dans un contexte de grandes richesses mal réparties, un contexte où la Société n'a plus besoin du travail de chacun.

Avant de dire NON aux efforts de la Confédération, il faudra lire très attentivement ce qu'on nous propose, que je considère comme un provisoire.

Nouvelle intervention dans le forum "Spécial votation - Femmes au boulot, femmes aux fourneaux ?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Spécial votation: femmes au boulot, femmes aux fourneaux?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h20), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur l'application iPhone tsrinfo.