Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 15 février 2011 à 22:20

Jumelles disparues: quelles leçons?

La disparition de Livia et d'Alessia suscite une énorme émotion. Les fillettes n'ont toujours pas été retrouvées mais les lettres envoyées par leur père à leur mère laissent présager du pire. Et déjà les premières questions pointent. Comment comprendre qu'un père en arrive à une telle extrémité? La peur de perdre la garde de ses enfants peut-il expliquer son geste? Et puis la police, aurait-elle dû donner l'alerte plus tôt, elle qui a attendu 5 jours avant de le faire ? Prend-on suffisamment au sérieux les enlèvements d'enfants après une séparation des parents? Une question d'autant plus pertinente que les associations de pères divorcés montent au front en Suisse pour réclamer plus de droits.

Le site d'Espace médiation de Monique Jolliet

Ce soir, comme dorénavant tous les mardis, vous pourrez suivre l'émission en direct sur votre portable et sur le site infrarouge.tsr.ch, et participer à la discussion via votre compte Facebook. Si vous voulez venir assister à l'enregistrement de l'émission, réservez votre place en appelant le 079 681 70 59.

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Gérard Salem, psychiatre, fondateur de la Consultation interdisciplinaire de la maltraitance familiale

Anne Reiser, avocate, spécialiste du droit de la famille

Jean-Christophe Sauterel, porte-parole police cantonale vaudoise

Nicolas Arnaud, président du Mouvement de la condition paternelle, Vaud

Isabelle Neulinger, auteure de «Vous n'aurez pas mon fils», à paraître aux Editions de l'Arbre

Monique Jolliet, présidente de l'Association vaudoise pour la médiation familiale (AVMF)

Jean-Michel Henrioud, témoin

Je trouve que la police a fait très correctement son travail Capricio, 1773 messages Le 18 février 2011 à 19:13

tant de pères ne ramènent pas les enfants au jour J ou à l'heure précise ! Faut-il à chaque fois alarmer tout un système de recherche ? Parfois les explications sont simples.

Dans ce cas, si le père avait été averti de la décision définitive de la mère concernant le divorce ( + le fait qu'elle demandait la garde des enfants) autrement que par lettre recommandée d'un avocat, il est quasi certain que le père et les filles seraient encore là.


C'est sûrement de la faute aux femmes et aux féministes....n'est-ce pas!?! Intello_Pop, 166 messages Le 11 février 2011 à 16:28

Je vois d'ici débouler les messages rendant le féminisme responsable de ces maux, accusant les femmes de divorcer, puis de faire plonger les pères dans le désespoir lorsqu'ils n'obtiennent pas la garde partagée des enfants, etc., etc... Non, bien sûr, les hommes qui, dans leur large majorité, ne se sont pas encore adaptés aux fait que la femme n'est plus obligée de servir de bonne à tout faire soumise, n'y sont strictement pour rien! Pauvres chouchous!

Ainsi, les mêmes qui affirment qu'il est dans la nature-même de la femme de s'occuper des enfants, et qui trouvent donc normal qu'elle reste à la maison pour cela ou qu'elle ne prenne que des postes à temps partiel pour se consacrer à l'éducation de sa progéniture, viendront nous expliquer qu'après un divorce, le père doit aussi avoir le droit de prendre part à ces responsabilités, et cela, sans aucune considération pour ses états de service à domicile jusqu'au jour fatidique! En effet, comme le démontrent les statistiques qui ressortent chaque année le 8 mars (journée de la femme), les hommes ne prennent en charge pas plus de 15% des heures consacrées aux tâches ménagères, et ce sont encore les femmes qui se coltinent la plus grande partie de l'éducation des enfants, les compagnons se contentant le plus souvent de cuisiner et de passer du bon temps avec eux (jeux, excursions sportives ou culturelles, sorties au cinéma, etc.), bref, les tâches éducationnelles les plus gratifiantes et les plus fun! En général, ce n'est qu'après le divorce, s'ils obtiennent une garde partagée ou un droit de visite, qu'ils découvrent les autres aspects de l'éducation, beaucoup plus épuisants et moins sympathiques: rivalités fraternelles, maladies, problèmes scolaires, psychologiques, sociaux, le shopping, les nettoyages, le gymkana des journées remplies entre école et activités extra-scolaires, etc. Alors, dans ces conditions, il est finalement assez logique que la mère hérite presque systématiquement de la garde complète des enfants. En effet, c'est elle qui s'en est occupée à 90% pendant toutes ces années, c'est donc elle qui est la plus à même d'assurer la continuité et une certaine stabilité, malgré le choc du divorce!

Donc, à ces messieurs, je n'ai qu'un message! Au vu du taux astronomique de divorces, acceptez un véritable partage des tâches ménagères dès le début de votre vie de couple, prenez aussi des postes à temps partiel pour vous occuper de vos enfants (et pas uniquement pour vous amusez avec eux), et ainsi, vous serez plus à même de convaincre le juge de vous confier une garde partagée de ceux-ci le jour du divorce!

Le taux d'écoute prime sur la détresse d'une famille Douglas21, 25 messages Le 14 février 2011 à 17:06

Bonjour tout le monde,

Et oui encore une fois infrarouge touche dans le fond enfin ils sont sans doute en perte de vitesse et après avoir lu une article dans Le matin du jour ou l'ont apprend que c'est pas la grande sérénité dans la maison RTS ils pensent pouvoir se racheter avec ce genre d'émission spectacle .

Pour en revenir au cauchemar de cette famille, bien entendu que cela choque mais pensez-vous que ce sont les seuls à vivre ce genre de drame , sans aller jusque dans ces extrêmes beaucoup vive des situations dramatique durant leurs divorces ou leurs séparation alors réfléchissez au modèles de société que l'ont à mis sur pied ou l'illusion et le paraitre sont bien plus important que des valeurs fondamentales que l'ont avaient encore il y à 60 ans , ils n'y avaient pas autant de divorce qu'aujourd'hui alors vous voulez voir moins de drames , vivez dans un esprit plus sain et moins enclin à la performance ou à l'épaisseur du porte monnaie et force est de constaté que les gens qui vivent dans l'esprit de la Bible ne connaissent pas ce genre de tribulation .


Meilleures message


Douglas Mortimer

Là je m'incline...trop fort IR....majorité contre....avant l'émission SuisseVrai, 401 messages Le 15 février 2011 à 16:17

Normalement, il faut voir l'émission pour s'apercevoir quelle est ratée ou qu'Esther a une fois de plus été loin de ce que l'on attend d'un journaliste de la télévision publique, mais là c'est différent!

IR se fait ramasser avant même d'avoir fait l'émission. Bravo. Bientôt, il suffira de mettre le titre et voilà, le boulot est fait, on peut retourner aller vaquer à nos occupations de journaliste payés par le denier public.

Sérieusement, IR et là je m'adresse à sa rédactrice, Esther, vous allez continuer combien de temps avant de vous remettre en question?

Vous avez sur ce forum une partie de votre public, les assidus, ceux qui vous donnent la température. Lorsque vous vous trompez, reconnaissez le, changer le titre et montrez que vous avez du cran. Il faut du cran pour reconnaître que l'on se trompe.

Mais là, mélanger du drame familial avec des questions sur la garde des enfants, à mon avis, vous avez franchi la limite, si vous souhaitez travailler au Blick, faites-le, mais pas à la TSR.

Faites comme d'habitude, rien. Vous ne faites pas correctement votre job. Nous serons là pour vous le rappeler.

Et tout ça avec les deniers public de la redevance, sans aucun scrupule.

A quand du journalisme de qualité à la télévision publique?

Modération absente depuis le 17 février sur le forum de cette émision....c'est ça l'interactivité façon IR? SuisseVrai, 401 messages Le 19 février 2011 à 12:16

Une manière supplémentaire de démontrer la non-nonchalance et le peu de considération que nos journalistes IR font de ce forum et de ceux qui l'animent.

Des interventions sont modérées pour le prochain sujet, mais celui qui a déjà été "vendu", on passe, nous verrons lorsque nous aurons le temps de "modérer".

Il semble que le nombre d'intervention et les débats qui se passe sur ce thème de la relation parentale n'intéresse pas IR plus que le temps de se faire sa pub pour de l'audience du mardi. Dès jeudi 17.2, on ferme, on verra cela plus tard.

Et je vois déjà l'argument du modérateur qui était en congé...mais oui, elle est bien bonne celle-là.

Si IR souhaite fermer une ligne de débat, qu'elle l'annonce et qu'une fonction nous empêchant d'intervenir après x date soit mise ne ligne, l'affaire sera au moins claire. Le respect envers son public est d'annoncer clairement la couleur. Enfin, si le terme respect est envisageable pour nos journalistes.

A quand du journalisme de qualité sur la télévision publique?

Les histoires resemblentes Déshérité, 144 messages Le 19 février 2011 à 11:34

L?émission m?a bien plu.
La collégialité entre Irina et Mme Neulinger a eu certainement une influence dans l?acte de Mathias. Parait-il, Mathias était un homme réfléchi, planificateur. Il a pu bien utiliser les éléments de l?histoire de Mme Neulinger dans son « projet d?enfer ».
Continuions à chercher.

M.Salem a très bien parlé Capricio, 1773 messages Le 18 février 2011 à 19:08

il reste objectif et s'est très bien exprimé. il faut aider les couples lorsqu'ils vont mal, après, une fois que les limites sont franchies, difficile de parler mais il faut toujours essayer, au moyen de professionnels.

Les enfants valent bien cela : qu'on essaie à tout prix de préserver le père et la mère dans leur enfance et qu'ils les voient sans que l'un ou l'autre des parents ne dénigre l'autre ce qui arrive beaucoup trop souvent et empêche l'enfant d'être heureux et de pouvoir envisager un jour un mariage et une famille.

Jugement de Salomon? versinget, 2101 messages Le 18 février 2011 à 1:21

Allons-y donc pour la "leçon", surtout quand c'est chacun la sienne.

Mes frè-hè-hé-hè-airs, lisons au

Premier livre des Rois. Chap.3 bâtons, versets 16 à 28

(par là, la bonne soupe: http://fr.wikisource.org/wiki/Premier_livre_des_Rois)

Tout être normalement civilisé sous nos latitudes connait cette histoire de la Bible (Ancien Testament), voire de la Thora...

Le juge Salomon propose un partage équitable, selon le concept socialiste, en coupant l'enfant en deux et en donnant à chaque partie une moitié. Une des femmes, ardente defenseureeee, voire défenderesse diplômée, de l'égalité de tous les droits (à commencer par les siens et ceux du MLF) applaudit à tout rompre (évidemment). L'autre dit: non, donnez plutôt mon enfant à cette autre femme pour qu'au moins il vive.

Ben voilà, voilà, nous y voilà.

Pas vraiment me direz-vous! Car manifestement notre justice ne fonctionne pas vraiment à la Salomon mais à sens unique depuis quelques années et depuis que ce sont les femmes qui demandent la séparation et le divorce.

Inutile donc de se lamenter sur les morts actuels et la prétendue violence masculine préfabriquée de toutes pièces par une justice qui ne respecte plus rien. Quarante fois par ans, presque chaque semaine, il y a un des conjoints qui bousille une partie de sa famille, et souvent lui-même. Mais on s'en contrefout. Cela fait, au contraire marcher les médias, surtout si c'est une ex-championne de ski qui se fait mettre enceinte trois mois avant de demander la séparation pour faire payer à son mari un max!

Inutile aussi de se lamenter sur la parole donnée.
Souvent devant "Dieu" ou ses prétendus représentants. Mais aussi devant sa famille et ses amis.
Ce n'est plus au programme de nos lois et de nos coutumes de respecter quelque chose. L'époque est au vol légal, y compris le stratosphérique.

A une autre époque pourtant, c'est celui qui ne respectait pas un contrat qui se flinguait.
Et celui qui ne s'adonnait pas à cette pratique honorable de dernière instance, se voyait provoqué en duel au nom de son déshonneur.

Mais aujourd'hui, par chez nous, l'honneur c'est juste bon pour les pauvres.
Pire, on se permet de modifier les clauses du mariage et du divorce après coup, en modifiant simplement la loi.
Et en l'interprêtant au petit bonheur, selon les gérémiades de madame lorsqu'elle demande la séparation et le divorce.

On attribue ainsi toujours l'autorité parentale à la mère pour d'obscures raisons et on lui donne en plus la garde des enfants parce que:

- Si elle n'a pas de travail rémunéré et qu'elle s'occupe de la maison, elle est mieux placée pour s'occuper des enfants (dont l'intérêt prime sur toutes autres considérations, comme cet argument d'ailleurs, par extension)

- Si elle a un travail rémunéré et que c'est papa qui s'occupe du ménage et des enfants, alors on reproche au papa de n'avoir pas d'argent pour élever ses enfants tout seul (et pas question de demander une pension à madame qui travaille alors que le mec ne travaille pas. Non mais des fois, on ne va pas encore encourager le proxénétisme).
Bref, malheur au bonhomme qui perd son job, car madame a là maintenant une occasion géniale, offerte par nos juges, pour l'envoyer sur le trottoir, sans un rond, sans toit et sans rien...

Car avec les gamins, madame hérite du "domicile conjugal" qui, vu par nos juges, comprend aussi la maison dont monsieur est propriétaire. Et si madame travaille, l'intérêt primordial des enfants exige aussi qu'elle prenne la bagnole qui est pourtant au nom de son époux (surtout si monsieur n'a plus de boulot, c'est tellement logique n'est-ce pas?), comme tous les meubles achetés "en commun" avec l'argent de monsieur avant qu'il paume son job. D'ailleurs comme ce dernier n'a pas droit à un rond, où voulez qu'il mette ne serait-ce que ses affaires "personnelles" à part dans un petit sac pour aller vivre sur le trottoir? Les services sociaux ? Mais vous rêvez: on ne donne pas à un propriétaire!

Bref, en deux coups de cueillère à pot et en moins d'une heure, le sort du mec est réglé par le prononcé de séparation d'un juge qui ne va tout de même pas retarder son café-crème matinal pour vous écouter, surtout si vous n'avez pas les ronds de prendre un avocat à ce stade.

La technique est d'ailleurs bien rodée au nom des "mesures protectrices de l'union conjugale" qui se foutent éperdûement de toutes formes et possibilités de conciliation, etc. vu que c'est toujours "trop tard" pour le juge parce que madame a un droit imprescriptible à demander une séparation lorsque cela lui chante et sans même avoir à avertir préalablement son conjoint de sa demande auprès du juge.

Et comme ce genre de grosses bringues fait le beurre et l'argent du beurre des avocat(e)s, on peut compter sur eulles pour mettre définitivement le feu dans la maison (dans un premier temps du moins) en allant racoller au besoin leur clientèle potentielle dans les mouvements dits "féministes", en offrant leur service gratuitement au niveau de la demande de séparation proposée à toutes ces femmes "battues", parfois même par de gros mots impolis et oh combien traumatisants par leur effet sonore qui donne dans les basses plutôt que dans les aigus.

Passionnant ce débat. On sent tout de suite qu'on avance dans la bonne direction.

Soit celle qui va exactement en sens inverse de ceux d'une certaine conseillère fédérale... socialiste.

Mais qui ne changera strictement rien du tout au fait que papa et ses deux enfants sont bels et bien morts.

Et qu'il n'y a que ceux qui ne se sont pas encore frottés au système qui ne l'ont pas compris.

anonymous icon Toujours les mères les vilaines, les méchantes........... jumpette, 1 message Le 16 février 2011 à 2:31

Il y a aussi des pères qui ne profitent pas de leur simple droit de visite...et ca veut garde et autorité partagée ???? Une mère ne remet pas l'enfant, elle est punissable ? et le père qui ne ramène pas l'enfant jour et heure convenue est un pauvre père qui n'a pas obtenu une garde partagée ? On se moque de qui ???
L'émission était destinée aux petites Jumelles disparues et on parle de ces pauvres pères.......Faut juste arrêter....La garde partagée OK quand les pères seront capables de respecter les horaires et retour des enfants au domicile des enfants....

Le dessin de Mix et Remix est à la hauteur de l'idée d'utiliser les jumelles, nul !! Constantin60, 1649 messages Le 17 février 2011 à 21:50

Mix et Remix, avec le talent qu'on vous connait, vous devriez avoir honte de votre dessin.
Avez-vous pensé ne serait-ce qu'une seconde à la mère de ces 2 fillettes ? Pensez-vous que vous seriez heureux de tomber sur un dessin comme celui-ci si vos 2 filles avaient disparu, et que vous craigniez le pire pour elles ?
Votre liberté d'artiste devrait baisser pavillon d'elle-même face à la douleur d'une mère et d'une famille.
L'humour a lui aussi des limites à ne pas dépasser, et là vous avez franchement franchi la ligne.
pour la 1ère fois depuis très longtemps, je vous ai trouvé sinistre.

Elle a trouvée!!! Tchètchè, 235 messages Le 16 février 2011 à 16:19

Esther a trouvé le responsable de cette affaire, elle est vraiment douée, une nouvelle fois ce ne sont pas les personnes concernées qui le sont !

Intervention Isabelle Freymond, 33 messages Le 15 février 2011 à 22:55

Le laxisme de la police est inexcusable et fait peur.

Nouvelle intervention dans le forum "Jumelles disparues: quelles leçons?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Jumelles disparues : quelles leçons ?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.