Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 24 mars 2015 à 22:30

Frontaliers: peut-on s'en passer?

  • Frontaliers: peut-on s'en passer ? [1:00:55 min.]
  • Les frontaliers d'Onex réagissent au slogan MCG [02:12 min.]
  • Infrarouge version courte [05:21 min.]

C'est la dernière provocation du Mouvement des citoyens genevois (MCG) dans le cadre des élections municipales genevoises. Il veut lancer le label «zéro frontalier», comme cela se fait déjà au Tessin. Les communes ou entreprises n'employant aucun frontalier pourraient ainsi l'arborer. Mais au-delà du coup marketing, peut-on vraiment se passer des frontaliers? Les entreprises font-elles suffisamment d'efforts pour engager local? Y a-t-il une inadéquation entre le personnel formé en Suisse et les besoins des entreprises? Infrarouge ouvre le débat ce mardi.

Si vous voulez venir assister à l'émission, réservez votre place en appelant le 079 681 70 59 ou envoyez un mail à marie.weber@rts.ch.

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Mauro Poggia, conseiller d'Etat, en charge de l'emploi, MCG/GE

Blaise Matthey, directeur de la Fédération des entreprises romandes

François Schaller, rédacteur en chef de l'Agefi

Michel Charrat, président du Groupement transfrontalier européen

José Ramirez, professeur d'économie, Haute école de gestion (HEG), Genève

François Gabella, patron de LEM

Yves Defferrard, secrétaire syndical UNIA, Vaud

Les religions ne sont pas au dessus des lois SuisseRomand, 1691 messages Le 27 mars 2015 à 22:58


Les religions ne sont pas au dessus des lois

Après les affaires pédérastes de l’Eglise catholique où l’Eglise catholique voulait faire sa propre loi, voilà que c’est l’Eglise protestante qui ne respecte pas la loi fédérale en ne remettant pas des réfugiés aux autorités compétentes fédérales:

«Quel est le rôle de l'église dans l'accueil des réfugiés ?

Depuis plus de deux semaines des requérants d'asile vivent au sein de l’église Saint-Laurent à Lausanne. Le collectif R, comme refuge, se bat pour que six migrants érythréens et éthiopiens obtiennent un permis de séjour, ainsi que pour un moratoire sur les renvois DUBLIN en Italie. Quel est le rôle d’accueil de l’église ? L’église doit-elle être le dernier abri pour les réfugiés ? Qu'est-ce qui a changé depuis l'affaire des 523 ?».

Source: latele.ch SOCIÉTÉ 25/03/15
http://www.latele.ch/play?i=52657

et … selon le site de la RTS:

«"Méthode inacceptable" pour occuper l'église Saint-Laurent à Lausanne

Le président du Conseil synodal vaudois Xavier Paillard a condamné le coup de force qui a conduit à l'occupation de l'église lausannoise de Saint-Laurent, par un collectif de migrants menacés de renvoi.

Depuis dimanche, six exilés originaires d'Erythrée et d'Ethiopie se sont réfugiés dans l'église Saint-Laurent au coeur de la capitale vaudoise. Ce collectif, dont certains membres sont contraints de se cacher depuis des mois afin de ne pas être conduits aux frontières, souhaite que la paroisse accepte que l'église leur serve de refuge.

Le collectif devait quitter les lieux lundi

Le pasteur Xavier Paillard a toutefois condamné la méthode choisie, qu'il qualifie d'inacceptable. Il n'y a pas de négociations entre les deux parties, a-t-il précisé. Par ailleurs, les revendications sont politiques, donc ce collectif doit en premier lieu dialoguer avec les autorités, estime-t-il.

Michael Rodriguez, membre du collectif R qui a été créé pour cette action, a pour sa part défendu cette occupation en précisant qu'il s'agit d'une situation transitoire mais d'urgence. Son collectif souhaite que ces migrants soient protégés et que le conseil d’Etat renonce à les renvoyer étant donné que leurs dossiers n'ont pas été examinés.
Mouna Hussein/jzim».

Source: RTS Vaud 10 mars 2015
http://www.rts.ch/info/regions/vaud/6608809-methode-inacceptable-pour-occuper-l-eglise-saint-laurent-a-lausanne.html
.

Refuseriez-vous un emploi en Suisse en tant que frontalier? Carlos Carllitos, 41 messages Le 28 mars 2015 à 10:16

J'ai une petite question pour ceux qui pensent que les frontaliers piquent les travails des résidents en Suisse.

Un frontalier et des résidents en Suisse postulent pour un travail chez entreprise X et le frontalier est engagé pour X ou Y raisons de l'employeur.

Que feriez-vous en tant que résidents en Suisse si vous étiez le frontalier qui a été engagé?

Vous diriez, ah ben non, je refuse cet emploi car je vole une place pour un travailleur résident en Suisse?

Je ne connais personne qui refuserait un travail à cause de la raison ci-dessus!

Si je cherche un travail, c'est pour être engagé et non pour le donner à un résident en Suisse qui recherche un emploi.

Je suis désolé si ce n'est pas un chômeur en Suisse qui en bénéficie du travail mais il y a la concurrence et il faut se battre pour être engagé.

Après, pour l'histoire du salaire, si le frontalier vient spécialement rechercher un travail en Suisse car le salaire est bien plus élevé qu'en France, aucunes idées?

En ce qui concerne la jalousie car les frontaliers ont un salaire bien plus élevé par rapport à la vie en France, il y a les avantages et inconvéniants.

Je suggère que les jaloux aillent vivre en France un laps de temps en conservant leurs emplois en Suisse pour voir si ils sont plus heureux?

SVP IR, passons à autre chose dharma, 3934 messages Le 25 mars 2015 à 12:52

Après les requérants, la naturalisation, les frontaliers, vous serait-il possible de suivre autre chose que l'agenda nationalo-populiste.

Frontaliers Hausse de 3,1% en 2014. Encore une, et une de plus... BigApple, 154 messages Le 23 mars 2015 à 23:30


Total Frontaliers fin 2014: 287'100 pers.

De France: 50% env.
D'Italie : 25% env.
D'Allemagne: 20% env

Ces 5 dernières années le nombre de frontaliers a augmenté de près de 30% ...

Moi pas amadouable BigApple, 154 messages Le 23 mars 2015 à 0:14

Qu’une certaine catégorie de travailleurs frontaliers est utiles voir indispensable à notre économie et au bon fonctionnement de notre société personne ne peut le nier. Il s’agit de limiter et abaisser considérablement le nombre croissant de travailleurs qui proviennent de toute l’Europe. Ces derniers font incontestablement concurrence impitoyable aux travailleurs indigènes. Et du coup ont appauvris des pans entiers de la population de Suisse. Cette concurrence sauvage tire les salaires vers le bas. Il faut que cela cesse. Les habitants de ce pays sont contraints de pointer au chômage puis par cascade au RI. Et de là sont traités comme des profiteurs. Mais avant de pouvoir prétendre à ces prestations RI de misère ils doivent puiser dans leurs épargnes qui sont le fruit de longues années de travail. Et plus invraisemblable encore, ils sont redevables à vie, puisque le montant de ces indemnités RI doivent être remboursées par le « bénéficiaire ». On scrute leurs moindres dépenses et leurs faits et gestes. Ils sont humiliés par les gestionnaires de prestations RI et pire encore par les assistants sociaux dont on ne sait toujours pas quelle est leur véritable fonction. Oui à une politique de quotas. Si on nous contraint de revoter, on le refera et de la même manière.

Dumping de compétense Chantal Gasser, 2 messages Le 24 mars 2015 à 18:43


Souvent je suis étonnée d'entendre qu'il faut engagé un frontalier puisque qu'on ne trouve pas ici de personne suffisemment compétente. Avec un peu d'ironie je me demande si nos écoles sont nuls.
D'autre part on ne parle jamais de la précarité créer par cette situation pour les travailleurs qui travaillent sur France. Quel syndicat français se bat pour eux.


anonymous icon Les entreprises préfèrent prendre des frontalier plutôt que de former Fredmanu, 4 messages Le 24 mars 2015 à 16:49

De plus en plus d'entreprises prennent des frontaliers au détriment des apprentis. Nombre de jeunes ne trouvent pas de place d'apprentissage car les entreprises trouvent cela trop chère de former et préfèrent prendre des frontalier déjà formés.
Et il ne faut pas croire que les jeunes ne sont pas motivés, c'est faut!!!!! Par contre ils sont découragés de recevoir des réponses négatives.
Genève n'est-il pas le canton qui forme le moins!!!???
Dans le futur ont le paiera cher, très cher!

anonymous icon LE VER EST DANS LA POMME Pati001, 3 messages Le 24 mars 2015 à 20:27

Bonsoir,

Pourquoi ces dernières années autant de craintes envers les frontalier ainsi que la libre circulation?
1: Dumping salariale.
2: Le frontalier n'est plus seulement de la main d'œuvre essentiel à notre économie ( que le chômeur en fin de droit n'en veux apparement pas) mais de plus en plus des personnes qualifiées pour des postes cadres.
3: Une délocalisation des locaux au profits des frontaliers.
4: Certainement le point le plus important, quel avenir pour la génération futur. Ne dit on pas que l'avenir d'un pays c'est ça jeunesse?
Et bien ça promet!!!!
ABE

Le MCG à tous ta fais raison de mètre les affiches "Anti Frontaliers" Marilyn Käser, 1 message Le 24 mars 2015 à 23:57

Ou je travaille à Genève, les chefs c'est que des frontaliers et nous les employés ont se fait exploiters, ont n'ait vraiment mal payés et ils se font du bénéfices.

Magnifique programme BigApple, 154 messages Le 24 mars 2015 à 23:35

Blaise Matthey pro-frontaliers

François Schaller pro-frontaliers

Michel Charrat pro-frontaliers "normal"

José Ramirez pro-frontaliers

Yves Defferrard pro-frontaliers le syndicaliste et pourtant il y en a encore qui font confiance aux syndicats...

Les "patrons" et "la fonction publique" sont les seuls responsables SuisseRomand, 1691 messages Le 24 mars 2015 à 0:51


Les "patrons" et "la fonction publique" sont les seuls responsables en engageant d'abord les frontaliers et ceci uniquement pour des raisons financières.
. à la ligne.

anonymous icon 1000x OUI Mir, 3 messages Le 24 mars 2015 à 11:35

Arrogance, intimidation, copinage, radinerie, p'tit chefs, absentéisme à outrance, etc...tels sont les "qualités" du bon frontalier. Les genevois n'en veulent plus!!!

Nouvelle intervention dans le forum "Frontaliers: peut-on s'en passer?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Frontaliers : peut-on s'en passer?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Derniers visiteurs

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.